Archives de catégorie : Techniques de tricot

Techniques spécifiques de tricot, tissage, teinture…

Tenir ses aiguilles

Pour pouvoir tricoter avec des aiguilles à chaussettes ou des aiguilles circulaires, il est nécessaire de bien positionner ses mains et son fil. La méthode qui suit s’appelle méthode à l’anglaise (fil dans la main droite et aiguille droite en mouvement), par opposition à la méthode continentale (fil dans la main gauche, aiguille droite en mouvement). Elle s’applique pour les droitiers.


Voici une démonstration en images animées du rôle joué par l’index… remarquez qu’il se tend et se détend alternativement, mais que ma main ne lâche pas mon aiguille.

Tricot

Tricot

Maintenant, à vous de jouer !!

Montage dit « à mailles perdues »

Appelé « provisionnal cast-on » en anglais, ce montage est très rapide et facile à faire ; il s’agit de conserver les mailles inférieures issues du montage, afin de les récupérer plus tard pour les incorporer dans un ourlet (par exemple). Dans le cas d’un pull norvégien avec ourlet en bas, ce montage peut s’avérer très utile. Ici, le résultat du montage (les mailles inférieures prêtes à êtres incorporées) avant la fermeture de l’ourlet.

Étapes de réalisation

Montage type « dentelle »

Ce montage est celui que ma mère m’a appris ; Sharon Miller l’a utilisé pour son célèbre châle « Birch ». L’avantage de ce montage est qu’il n’y a pas besoin de calculer la longeur de fil nécessaire pour le faire, on démarre directement depuis le début de la pelote.

Montage Rebecca

En hommage à Rebecca, membre de Tricotnordique , qui m’a appris ce montage qui ne figure dans aucun livre de tricot que j’ai. J’ai eu du mal à comprendre ce montage, parce que Rebecca ne tient pas ses aiguilles de la même manière que moi.
Ce montage offre une lisière très nette, qui ressemble au montage « gansey ».

Montage en 8

En anglais « figure eight cast-on« , ce montage convient pour la réalisation de chaussettes et de moufles commencés par la pointe. Bien qu’il soit un peu délicat à réaliser, le résultat est très net et invisible.

Montage gansey

Le montage pour pull Gansey est très solide, et décoratif. Il fait un joli bord, qui s’accorde très bien avec les côtes bicolores. C’est une variante du montage « dentelle »

Talon en rangs raccourcis avec des mailles doubles

Voici une méthode esthétique pour tricoter les talons de chaussette en rangs raccourcis, sans avoir de trous au niveau des rangs raccourcis. Elle demande un peu de pratique pour bien y arriver, mais le résultat en vaut la peine.

Le principe des chaussettes reste toujours le même, seule la façon de former le talon va différer du principe de base.

Le talon se fait toujours en allers-retours sur l’aiguille 1 et 4, on laisse en attente les mailles des aiguilles 2 et 3. On tricote le talon en jersey, et il est formé de 3 parties. Exemple ici, avec une laine type 6 fils, pointure 36/37 : on a 48 mailles totales, on travaille sur la moitié de ces mailles, soit 24. Chaque partie du talon, gauche, droite et centre comporte 8 mailles.

Talon en rangs raccourcis

A l’endroit, tricoter les 12 mailles de l’aiguille 1. Tourner.
A l’envers, passer le fil devant l’ouvrage et glisser la première maille. Bien serrer le fil, c’est la clé de la réussite. La maille se retrouve « doublée »

Tricoter sur les 23 mailles suivantes. Tourner.Sur l'endroit, passer le fil devant l'ouvrage et glisser la première maille comme pour la tricoter à l'envers. A nouveau, bien serrer le fil (il ne faut pas hésiter à serrer assez fort pour que des trous ne se forment pas).

Tricoter sur les 23 mailles suivantes. Tourner.
Sur l’endroit, passer le fil devant l’ouvrage et glisser la première maille comme pour la tricoter à l’envers. A nouveau, bien serrer le fil (il ne faut pas hésiter à serrer assez fort pour que des trous ne se forment pas).

Tricoter jusqu'à la maille double, ne pas la tricoter. Tourner. Avec le fil devant l'ouvrage, glisser la première maille. Continuer jusqu'à la maille double, tourner. Continuer de cette manière jusqu'à ce qu'il y ait 8 mailles doubles à gauche, 8 mailles centrales, et 8 mailles doubles à droite.

Tricoter jusqu’à la maille double, ne pas la tricoter. Tourner. Avec le fil devant l’ouvrage, glisser la première maille. Continuer jusqu’à la maille double, tourner.
Continuer de cette manière jusqu’à ce qu’il y ait 8 mailles doubles à gauche, 8 mailles centrales, et 8 mailles doubles à droite.

Tricoter ensuite deux rangs sur toutes les mailles (soit les 4 aiguilles), en tricotant les deux brins de chaque maille double ensembles.

Tricoter ensuite deux rangs sur toutes les mailles (soit les 4 aiguilles), en tricotant les deux brins de chaque maille double ensembles.

Note : on peut tirer légèrement sur le début et la fin des mailles des aiguilles 2 et 3 avant de tricoter les 2 rangs sur toutes les mailles, afin d’éviter qu’un trou disgracieux se forme au niveau des changements d’aiguille.

Maintenant, on passe à la deuxième partie du talon, qui consiste à réintégrer les rangs raccourcis. On débute toujours avec l’aiguille 1.

Rang suivant, sur l’endroit : tricoter les mailles centrales du talon (soit les 4 mailles de l’aiguille 1), tricoter la maille suivante (5 mailles sur l’aiguille 1). Tourner. Fil devant l’ouvrage glisser la première maille en serrant bien le fil.

Tricoter sur les 8 mailles du talon, tricoter encore 1 maille. Tourner. Fil devant l’ouvrage, glisser la première maille comme pour la tricoter à l’envers. Toujours bien serrer le fil !

Tricoter sur les mailles y-compris la maille double, tricoter encore une maille. Tourner. Fil devant l’ouvrage, glisser la première maille, bien serrer. Tricoter toutes les mailles y-compris la maille double et la maille suivante.

Continuer de cette manière en réincorporant à chaque fois 1 maille de plus en début de rangs jusqu’à obtenir à nouveau 12 mailles sur chaque aiguille 1 et 2. Le talon est terminé et l’on continue la chaussette comme d’habitude.

Talon en rangs raccourcis

Talon terminé

 

Chaussettes turques

Et oui, il existe des chaussettes typiques à certains villages ruraux de Turquie ! Anna Zilboorg, dans son ouvrage « Simply Socks », nous explique comment les réaliser.

Chaussettes méthode Véronique

Véronique, créatrice du groupe Yahoo! Tricotnordique, a mis au point une méthode claire et simple, destinée à toutes les tricoteuses de chaussettes, débutantes ou non. Avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Le principe reste le même que l’on tricote avec de la laine à chaussettes fine (4 fils, avec une longueur d’environ 210 mètres pour 50 grammes) ou de la laine à chaussettes plus épaisse (6 fils, avec une longueur d’environ 125 mètres pour 50 grammes).
Pour cette raison, vous pouvez utiliser les explications ci-dessous indifféremment pour les 2 grosseurs de fil et le tableau des tailles et mesures correspondant à la grosseur de fil que vous tricotez. Facile, non ?
En revanche, nous ne pouvons pas être tenus responsables si vous deviez utiliser un quelconque autre fil que celui spécialement conçu pour les chaussettes et n’étiez pas satisfaits du résultat (il n’y aura pas de remboursement…).

Matériel : 1 jeu de 5 aiguilles à double pointe (se reporter aux indications de la bande de la pelote pour l’échantillon et la grosseur des aiguilles)
En général, les laines 4 fils se tricotent en 2,5 mm (ou 3 mm) et les laines 6 fils en 3 mm (ou 3,5 mm) suivant l’échantillon obtenu.

Pour une paire de chaussettes courtes de taille adulte, 2 pelotes de 50 grammes (prévoir 3, voire 4 pelotes pour les chaussettes montantes ou pour les grandes pointures).

Notes importantes avant de commencer :

  • Pour vous aider, un tableau indiquant le nombre de mailles, tours, et centimètres correspondant à la taille des chaussettes que vous tricotez.
  • La 1ère maille du tour devra le rester tout au long du travail. L’espace entre la 4ème et la 1ère aiguille symbolise une ligne imaginaire qui court sur l’arrière du mollet. Les mailles situées sur la 1ère et la 4ème aiguille du travail formeront l’arrière du mollet, le talon et la semelle de la chaussette, alors que celles situées sur la 2ème et la 3ème aiguille formeront le dessus de la jambe et du pied. Lorsque, pour raison de nécessité, il faut faire glisser des mailles d’une aiguille sur une autre, veiller à toujours respecter le début du tour.
  • Le nombre de mailles pour le montage des 2 types de chaussettes n’est qu’indicatif. Il est prévu pour des côtes 1/1. Vous pouvez l’adapter suivant le type de bande que vous voulez réaliser pour obtenir un multiple du nombre de mailles requis par votre motif, puis réajuster pour retrouver ce nombre indicatif au moment au vous travaillerez en jersey en augmentant ou diminuant.
  • d’élasticité au rang de montage, on pourra choisir de monter ses mailles sur une aiguille d’un diamètre de 0,5 à 1 mm de plus que celles utilisées pour tricoter le reste de la chaussette.

Ces explications sont résolument et intentionnellement  » bavardes  » car elles ont été écrites à l’intention des débutantes dans l’art du tricot de la chaussette et du tricot en général. Si vous les trouvez trop  » diluées « , libre à vous d’en faire une version abrégée.
Ce modèle avec talon  » à l’allemande  » a été testé par 5 membres du groupe Yahoo ! Tricot Nordique, chacune avec son expérience propre dans le tricot mais toutes débutantes dans l’art de la chaussette. Les remarques qu’elles ont faites au fur et à mesure et les corrections qu’elles ont apportées ont été intégrées à la version du patron que vous lisez aujourd’hui.
Devriez-vous trouver une erreur ou une explication manquant de clarté, veuillez m’en tenir pour seule responsable et surtout faites le moi savoir pour que je puisse faire les rectifications nécessaires. D’avance, merci et amusez-vous bien : les chaussettes sont très agréables à tricoter et sont rapidement finies. Elles font un excellent cadeau !

Explications pour chaussettes montantes :

1. Monter le nombre total de mailles de la ligne 1 du tableau en les répartissant sur 4 aiguilles.2. Tricoter en côtes 1/1 pendant 4 à 5 cm3. Continuer en jersey endroit jusqu’à obtenir la hauteur totale (ligne 2 du tableau)4. Commencer la formation du mollet en diminuant et tricotant comme suit :Rang de diminutions : Tricoter la 1ère maille de la 1ère aiguille, 1 sujet simple (glisser la 1ère maille comme pour la tricoter à l’endroit, tricoter la 2ème maille à l’endroit, puis passer la 1ère maille par dessus la 2ème), tricoter toutes les mailles des 2ème et 3ème aiguilles, toutes les mailles sauf les 3 dernières de la 4ème aiguille, tricoter 2 mailles ensemble, puis 1 maille endroit.
5. Tricoter ensuite l’intervalle entre les diminutions du mollet. Le nombre de tours à tricoter entre chaque tour porteur de diminutions est indiqué sur la ligne 4 du tableau.
6. Recommencer le tour de diminutions et l’intervalle autant de fois qu’il est nécessaire (vous reporter à la ligne 3 du tableau). Un bon repère pour savoir où vous en êtes dans les diminutions est qu’une fois qu’elles ont toutes été faites, le nombre de mailles qui vous restent est égal au nombre de mailles qu’il faut monter pour tricoter des chaussettes basses (ligne 6 du tableau).
7. Une fois le dernier tour porteur de diminutions terminé, continuer en jersey endroit jusqu’à obtenir la longueur totale du manchon indiquée sur la ligne 5 du tableau.

Attention ! Quand vous êtes en train de tricoter le dernier rang avant l’obtention de la hauteur totale, ne pas tricoter les mailles de la 4ème aiguille, mais commencer à répartir les mailles pour la formation du talon comme indiqué plus bas dans les explications communes aux 2 types de chaussettes.

Explications pour chaussettes courtes :

1. Monter le nombre total de mailles de la ligne 6 du tableau en les répartissant sur 4 aiguilles.
2. Tricoter en côtes 1/1 pendant 4 à 5 cm
3. Continuer en jersey endroit jusqu’à obtenir la hauteur totale (ligne 7 du tableau)

Attention ! Quand vous êtes en train de tricoter le dernier rang avant l’obtention de la hauteur totale, ne pas tricoter les mailles de la 4ème aiguille, mais commencer à répartir les mailles pour la formation du talon comme indiqué plus bas dans les explications communes aux 2 types de chaussettes.

Pour les 2 types de chaussettes, explications maintenant communes :

Formation de l’arrière du talon : Diviser en 2 le nombre de mailles nécessaires pour le talon (ligne 8 du tableau) et placer chacune des 2 moitiés sur la 4ème et la 1ère aiguille
Laisser en attente sur une seule aiguille les mailles restant sur les 2ème et 3ème aiguilles (dessus de pied).
Tricoter l’arrière du talon en aller et retours comme suit :
Rangs 1 et impairs (endroit du travail) : Tout à l’endroit
Rangs 2 et pairs (envers du travail) : 2 mailles endroit, jersey envers jusqu’aux 2 dernières mailles, 2 mailles endroit
Recommencer toujours ces 2 rangs jusqu’à obtenir le nombre total de rangs indiqué sur la ligne 9 du tableau . Le dernier rang tricoté sera un rang pair (envers du travail).

Maintenant, 2 possibilités  » européennes  » s’offrent à vous :

1) Former le talon en 3 parties dit  » à l’allemande « :

Avec l’endroit du travail devant vous, répartissez la totalité des mailles du talon sur 3 aiguilles. Si le nombre de mailles n’est pas divisible par 3, faire en sorte que le nombre de mailles sur la 1ère et la 3ème aiguille soit égal.
Tricoter en jersey en allers et retours comme suit :
A chaque rang endroit, tricoter ensemble à l’endroit la dernière maille de la 2ème aiguille avec la 1ère maille de la 3ème aiguille.
A chaque rang envers, tricoter ensemble à l’envers la dernière maille de la 2ème aiguille avec la 1ère maille de la 3ème aiguille.

Exemple concret : Avec 24 mailles pour le talon, on a 8 mailles sur chaque aiguille.
Tricoter 15 mailles endroit, la 16ème et la 17ème ensemble à l’endroit. Tourner le travail.
*1 maille glissée à l’envers, 6 mailles envers, 2 mailles ensemble à l’envers. Tourner le travail.
1 maille glissée à l’endroit, 6 mailles endroit, 2 mailles ensemble à l’endroit. Tourner le travail.*
Recommencer de * à *, puis faire 1 maille glissée à l’envers, 6 mailles envers, 2 mailles ensemble à l’envers. Il reste 8 mailles.
Quand toutes les mailles de la 1ère et la 3ème aiguille ont été tricotées (ou incorporées), le bonnet est fini.

Ou 2) Former le talon  » à la française  » :

Avec l’endroit du travail devant vous, laissez la totalité des mailles destinées au talon sur une même aiguille.

Tricoter en jersey endroit exactement la moitié des mailles du talon, puis encore 2 mailles, faire un surjet simple (glisser la 1ère maille à l’endroit, tricoter la 2ème à l’endroit et passer la 2ème par-dessus la 1ère), tricoter encore une maille à l’endroit. Tourner le travail.

Vous êtes maintenant sur le point de faire un rang envers, alors : glisser la 1ère maille en la prenant comme pour la tricoter à l’envers, tricoter 5 mailles à l’envers, puis 2 mailles ensemble à l’envers, puis 1 maille envers. Tourner.

Continuer ainsi en glissant toujours la 1ère maille de chaque rang et en faisant toujours une diminution (un surjet sur l’endroit ou 2 mailles ensemble sur l’envers) en utilisant la maille située avant et celle juste après le petit  » trou  » formé lorsque le travail a été tourné au rang précédent et en tricotant toujours (jusqu’à un certain point : voir le paragraphe suivant) 1 maille (endroit ou envers) après la diminution.
Lorsque vous aurez entre les  » trous  » la moitié des mailles du talon, ne plus tricoter de maille après les diminutions, mais tourner le travail tout de suite.
Le talon est terminé lorsque toutes les mailles de chaque côté auront été incorporées.

Les explications redeviennent communes que vous ayez choisi l’une ou l’autre technique pour le talon.

Relier maintenant le talon et le reste de la chaussette en faisant comme suit :
Avec une 1ère aiguille, tricoter 1ère moitié des mailles du talon située sur la droite du travail.
Avec une 2ème aiguille, tricoter la 2ème moitié des mailles du talon (cela redeviendra la 1ère aiguille du travail) et relever des mailles le long de la paroi du talon en prenant bien soin d’en relever une à l’angle du talon et du de pied pour éviter la formation d’un petit trou disgracieux.
Le nombre de mailles à relever est indiqué sur la ligne 10 du tableau.
Avec une 3ème aiguille, tricoter la moitié des mailles restées en attente pour le dessus de pied.
Avec une 4ème aiguille, tricoter la 2ème moitié des mailles restées en attente pour le dessus de pied.
Avec une 5ème aiguille, relever les mailles le long de la paroi du talon (ligne 10 du tableau), de la même façon que pour le 1er côté du talon et tricoter les mailles de la 1ère aiguille.
Le tricot est maintenant fermé et il va falloir recommencer à tricoter en rond, tout à l’endroit, et commencer la formation du cou de pied.

Les diminutions du cou de pied :

*Sur la 1ère aiguille, tricoter jusqu’aux 3 dernières mailles, tricoter 2 mailles ensemble, continuer en jersey endroit jusqu’à la 4ème aiguille.
Sur la 4ème aiguille : 1 maille endroit, 1 surjet simple (glisser la 1ère maille comme pour la tricoter à l’endroit, tricoter la 2ème à l’endroit, puis passer la 1ère mailles par dessus la 2ème).
Faire ensuite 1 tour complet de jersey endroit *

Recommencer de * à * autant de fois qu’il est nécessaire pour obtenir le nombre de mailles indiqué sur la ligne 11 du tableau.

Quand les diminutions du cou de pied sont finies, continuer en jersey endroit jusqu’à obtenir la longueur indiquées sur la ligne 12 du tableau. (Attention : cette longueur est mesurée depuis la lisière en point mousse du talon).

Travailler maintenant les diminutions de la pointe de la chaussette :

En respectant toujours la 1ère maille du tour, répartir le nombre total de mailles en 4 parties égales sur 4 aiguilles. Travailler comme suit le rang de diminutions :

1ère aiguille : tricoter en jersey endroit jusqu’aux 3 dernières mailles, 2 mailles ensemble à l’endroit, 1 maille endroit
2ème aiguille : 1 maille endroit, 1 surjet simple (glisser la 1ère maille comme pour la tricoter à l’endroit, 1 maille endroit, passer la 1ère maille par dessus la 2ème, finir en jersey endroit
3ème aiguille : comme la 1ère
4ème aiguille : comme la 2ème

Répéter toujours ce rang de diminutions + 1 rang de jersey endroit et continuer ainsi jusqu’à ce qu’il ne vous reste environ que la moitié des mailles que vous aviez au début (au début, c’est-à-dire sur la ligne 11 du tableau). A plus ou moins 2 mailles, cela n’a pas beaucoup d’importance.
Ensuite, tricoter le rang de diminutions à tous les rangs jusqu’à ce qu’il ne vous reste qu’entre 8 ou 12 mailles (suivant la taille de la chaussette tricotée).
Coudre en grafting les mailles restant pour le dessus de pied avec celles restant pour la semelle (normalement, si vous ne vous êtes pas trompé(e), le même nombre de mailles…), ou bien passer le fil enfilé sur une aiguille à laine dans les mailles restantes 2 fois, bien serrer et le rentrer.

Voilà ! Il ne reste plus qu’à tricoter la 2ème chaussette et plein d’autres paires encore !

Tableau des tailles pour fil à chaussette 4 fils

Tableau des tailles pour fil à chaussette 4 fils

Tableau des tailles pour fil à chaussette 6 fils

Tableau des tailles pour fil à chaussette 6 fils

Modèle original Véronique Bauer avec la précieuse collaboration de Christine, Catherine, Francine, Lucie et Clémence.
Modèle déposé. Copyright 2002 Véronique Bauer
Tous droits réservés.
Toute reproduction pour usage personnel et à des fins NON COMMERCIALES est vivement conseillée, surtout si ce patron est utilisé pour faire des cadeaux aux personnes aimées ou à des fins caritatives.
Toute reproduction de ce patron à d’autres fins que celles citées plus haut et sans la permission de l’auteur est strictement interdite.